Vous êtes ici : Accueil

En raison d’un mouvement social, le service de demi-pension ne sera pas assuré mardi 10 octobre. Les élèves pourront amener un repas froid à consommer à la cantine du collège. Le prix du repas sera déduit du forfait du 1er trimestre. Les cours seront également perturbés en raison de ce mouvement de grève.
La Principale, Mme Maufroid.

Le vivant et son évolution/ la planète Terre , l’environnement et l’action de l’homme

JPEG - 118 ko
JPEG - 190.2 ko
JPEG - 54.9 ko

C’est en démarrant le programme de SVT que les cinquièmes du collège de Montfort ont pris conscience d’une biodiversité très riche dans le cours d’eau de la Risle traversant le collège.
La biodiversité du bras de la Risle 2017
http://marceron-col.spip.ac-rouen.fr/spip.php?article2474
Parcours avenir

JPEG - 97.4 ko
JPEG - 147.1 ko
JPEG - 196.3 ko

A la suite de ces découvertes, le niveau 5ème a accueilli en cours de SVT un technicien des rivières Thomas Dupuis du SIBVR (Syndicat Intercommunal de la Basse Vallée de la Risle) le lundi 2 et le mardi 3 octobre 2017, l’occasion pour les élèves de faire une initiation à la découverte des métiers.
Aménagement du clapet Louis Gillain - SIBVR
https://www.youtube.com/watch?v=_r3JVDaElnQ
Education au développement durable

JPEG - 19.5 ko
JPEG - 147.8 ko
JPEG - 123.7 ko

Les élèves ont mené une action de nettoyage sur les bords de Risle et ainsi prolongé une action mené l’année précédente par les 6ème D.
Le constat reste alarmant sur deux jours, en moins d’une dizaine de minute les élèves ont ramassé autant de déchets que ceux récoltés la veille.
Une sensibilisation a été mené en triant les déchets sur une bâche étalé dans le hall.

Grâce à l’ Office de Tourisme Val De Risle, représenté par madame Oberson Anne-Sophie et dans le cadre du festival de la Risle, les travaux des élèves seront exposés à la médiathèque de Saint Philbert le temps du festival dont le thème est :« J’aime ma vallée : je la protège ! » .Un festival pour sensibiliser visiteurs et habitants à l’environnement et au patrimoine de notre belle vallée.
http://www.tourisme-pontaudemer-rislenormande.com/votre-sejour/activites-culturelles/festival-de-risle-2017/
Un concours photo est d’ailleurs lancé (voir lien ci dessus)
EPI : carnet de voyage

JPEG - 109.3 ko
JPEG - 194.4 ko
JPEG - 190.2 ko

Fort de leur expérience sur la découverte des milieux et en association avec le professeur de Français madame Rault et d’Histoire madame Heuzé, les cinquièmes A et B dans le cadre du projet collège au cinéma, les élèves devront réaliser un carnet de voyage en tenant compte des écosystèmes et de la biodiversité qu’il les constituent.
Collège au cinéma
http://www.ac-rouen.fr/espaces-pedagogiques/action-culturelle/college-au-cinema-en-seine-maritime-30865.kjsp

Le parcours avenir
Le jeudi 5 octobre 2017, Brébant Enzon et Boutigny Léo élève de 4èB se sont portés volontaires pour un stage au restaurant solaire dans le cadre des repas écoresponsables.

JPEG - 69.6 ko
JPEG - 108.6 ko
JPEG - 80.4 ko

Accueillis par l’équipe de la cuisine , ces deux écodélégués devaient accomplir 3 types de missions :
- découverte des métiers de la restauration et aide au service
- information sur l’origine des aliments
- réexpliquer le tri des déchets

JPEG - 115.4 ko

L’éducation au développement durable

JPEG - 121.7 ko

Un groupe de la classe de 4èB sont venus interviewer leur camarade afin de comprendre en quoi ce repas était écoresponsable :
- des produits alimentaires (mis à part le riz) provenant à moins de 100km et le lien avec les énergies fossiles issus du transport
- un tri sélectif en lien avec les incinérateurs des déchetteries

JPEG - 53.7 ko
JPEG - 102.7 ko
JPEG - 89.3 ko

L’ AAPE du Collège Marcel MARCERON vous convie à la réunion d’Information AAPE proposée par la direction du Collège puis à son Assemblée Générale de rentrée qui suivra le JEUDI 21 SEPTEMBRE 2017 à 18H00.

PDF - 133.7 ko
Assemblée générale
PDF - 196.4 ko
Profession de foi

- Pour information les codes ENT ont été réinitialisés vendredi 8 septembre en journée.
- Les nouveaux identifiants et mots de passe seront distribués cette semaine aux élèves pour diffusion auprès des parents.

Les administrateurs de l’ENT.

Aujourd’hui c’est la rentrée des corbeilles vertes.
Maëva et Emeline sont allées faire le tour des classes pour récolter le papier.
Nous avons acheminé les bacs vers le container à cöté du restaurant scolaire.

JPEG - 164.7 ko
JPEG - 251.7 ko

C’est la rentrée des écodélégués et déjà de bonnes habitudes sont prises.
Avec Gaël assistant d’éducation au collège, une équipe de jardinier en herbe est prête à démarrer le désherbage du jardin médiéval.
La seule condition est de préserver le pied de bourrache et de consoude.
Le rempotage de la menthe et du fenouil ont démarré.

NB :
La bourrache :

PNG - 1.1 Mo

elle va, en premier lieu, attirer de nombreux insectes (abeilles, bourdons…) au dessus de vos légumes grâce à son grand pouvoir mellifère. L’intérêt est tout simple, ces abeilles vont polliniser les autres plants de votre jardin, ce qui favorisera le développement de vos tomates, courgettes, aubergines…
Pour ne rien gâcher, les fleurs, mais aussi les feuilles sont comestibles, les premières égailleront vos salades tandis que les deuxièmes avec leur léger gout de concombre peuvent être consommées crues, cuites ou en beignet.

La consoude : Vertus médicinales

JPEG - 24 ko

La consoude officinale est connue depuis l’Antiquité comme plante médicinale. Elle était alors très utilisée pour favoriser la cicatrisation des plaies et la consolidation des fractures, pour soigner les entorses et les ecchymoses, ou encore pour soulager les douleurs articulaires et musculaires. Les feuilles et les racines de la plante contiennent en effet de l’allantoïne, une substance capable de stimuler la multiplication cellulaire.
Intérêts gastronomiques et nutritionnels

La consoude est une plante parfois classée parmi les légumes oubliés. Feuilles et racines sont comestibles ; et si l’intérêt gustatif des racines ne fait pas toujours l’unanimité, les feuilles, en revanche, sont connues pour leur saveur qui rappelle celle du poisson. Les feuilles de consoude sont en outre riches en protéines, en vitamine B12 (qui fait souvent défaut aux végétariens), en silice et en potassium. Signalons cependant que la consoude (et surtout ses racines) renferme des alcaloïdes, les pyrrolizidines, qui sont toxiques pour le foie en cas de consommation quotidienne et prolongée.
Cuisiner la consoude

Les jeunes feuilles les plus tendres peuvent être dégustées en salade, seules ou mélangées à un mesclun de jeunes pousses. Un peu plus âgées, elles se cuisinent comme les épinards, s’ajoutent aux soupes, aux quiches, aux crêpes ou aux farces. Les tiges et les côtes des grosses feuilles peuvent aussi être cuites et consommées comme les cardons ou les côtes de blettes. Essayez aussi les feuilles en version panée ou frite (une fois enrobées de pâte à beignet) : elles ressemblent alors étrangement à des filets de sole, tant à l’oeil qu’au palais.

JPEG - 251.8 ko