Vous êtes ici : Accueil > "Histoire et Mémoire" > 4 E : des personnalités tchèques célèbres. > Marie-Thérèse de Hasbourg
Publié : 4 mars 2014

Marie-Thérèse de Hasbourg

Marie Thérèse de Habsbourg
(1717-1780)

OpenDocument Text - 15.4 ko

Marie Thérèse est née en 1717 et morte en 1780 à 63 ans à Vienne.
Elle est la fille héritière de l’archiduc d’Autriche et empereur germanique Charles VI et de l’impératrice Elizabeth Christine. Elle est donc l’archiduchesse d’Autriche de naissance. Elle est reine de Hongrie de 1740 à 1780 et reine de Bohême de 1743 à 1780. Elle épouse François Ier « François - Etienne de Lorraine », qu’elle fait élire empereur germanique. Ils ont eu 16 enfants : 11 filles et 5 fils.

Marie-Thérèse faisait partie de ce qu’on appelait «  les despotes éclairés ». Le despotisme éclairé est instauré dans la seconde moitié du XVIII°s dans plusieurs États européens, en particulier en Prusse par Frédéric II et dans les États autrichiens par Marie-Thérèse et Joseph II. Disciples des philosophes, ces souverains œuvrent, pour le bien de l’État et le bonheur de leurs sujets, dans le sens du progrès et conformément à la pensée des Lumières.
Ils améliorent notamment, dans certains pays, le sort des paysans (suppression de la servitude personnelle et de la corvée), accordent ou respectent la liberté de culte, s’efforcent d’assurer une justice équitable, abolissent la torture, favorisent l’essor économique, développent l’instruction, encouragent les arts et les recherches scientifiques. Dans les États autrichiens comme dans plusieurs pays où il est instauré, le despotisme éclairé aboutit à d’incontestables progrès économiques et sociaux.
En 1774, l’impératrice rend l’école obligatoire.
Elle supprime la cour de Bohême, ce qui met fin a l’autonomie de l’état tchèque mais sous son impulsion les pays tchèques se transforment en base industrielle de la monarchie.
Le 13 octobre 1781, son fils autorise la liberté de culte des luthériens, calvinistes et orthodoxes.