Vous êtes ici : Accueil > Matières > SVT > Evolution > L’homme est un singe.
Publié : 3 janvier 2015

L’homme est un singe.

L’homme descend-il du singe ? Non ! nous répond Pascal Picq, l’homme fait partie des singes. Le paléoanthropologue s’attaque avec vigueur et humour aux idées reçues, armé de son feutre bleu et de son tableau blanc...

Activité : Vous êtes un journaliste-délégué de la classe ayant assisté à la conférence de presse de Pascal Piq, vous devez restituer ses propos à la classe .
MÉTHODE : visionner une fois le vidéogramme en prenant en note des mots clés et réaliser un résumé de l’interview pour une présentation à l’oral. Un schéma doit être proposé au tableau.
autre source :
- https://www.youtube.com/watch?v=WwALB_hMZ_g
voir aussi les LES BIPÉDIES :
Saviez-vous qu’il n’y a pas qu’une seule manière de se tenir debout ? Armé de son feutre bleu et de son tableau blanc, le paléoanthropologue Pascal Picq, nous explique qu’il n’y a pas "une" mais "des" bipédies...
- http://www.universcience.tv/video-les-bipedies-2627.html
et LE PROPRE DE L’HOMME
Pour Rabelais, le propre de l’homme c’est le rire ! Et pour le paléoanthropologue Pascal Picq, serait-ce l’amour, la guerre, l’outil, le langage, la morale ou la bipédie ? Petit cours d’éthologie au tableau blanc pour relativiser notre place dans l’évolution.
- http://www.universcience.tv/video-le-propre-de-l-homme-2567.html
Les évolutions de l’homme
Les principales étapes de l’évolution des hominidés de -7 millions d’années à nos jours.
http://www.biologieenflash.net/animation.php?ref=geo-0016-3
Nos très lointains ancêtres sont des primates (des mammifères quadrupèdes végétariens vivant et se déplaçant dans les arbres.)
À une certaine période (environ -13 millions d’années), une branche des primates s’est séparée en deux.
Une partie donnant les chimpanzés et l’autre ...l’homme (ou plutôt ses lointains ancêtres).

Cette illustration n’est pas nécessairement juste au niveau des dates mais cela prouve que la recherche évolue sans cesse !
On considère donc comme hommes les primates qui se déplaçaient en marchant debout.
Les Australopithèques ont longtemps été considérés comme les plus lointains ancêtres de l’homme actuel.
On connaît Lucy âgée de 3,2 MA dont les fragments osseux ont été découverts en 1974.
Cependant, on a retrouvé depuis, des primates plus anciens :
1/ Ardipithecus ramidus âgé de 4,4 MA découvert en 1992 en Ethiopie (Afrique)

2/ Orrorin tugenensis âgé de 6 MA dont des fragments osseux ont été retrouvés en 2000 au Kenya (Afrique).

3/ Sahelanthropus tchadensis appelé Toumaï âgé de 7 MA découvert en 2001 au Tchad (Afrique)
À ce jour, Toumaï est le plus ancien parent de l’homme actuel.

Cependant, le DAC (dernier ancêtre commun entre le chimpanzé et l’homme) n’a pas encore été retrouvé !
Il devait avoir les caractéristiques suivantes :
• taille : environ 1m pour 30 à 40 kg,
• capacité crânienne de 300 à 400cc environ,
• arboricole, mais avec un répertoire locomoteur incluant la bipédie,
• omnivore,
• vie en communauté,
• ce sont les femelles qui quittent leur "famille" pour se reproduire,
• usage d’outils,
• capacité d’imiter,
• conscience de soi,
• capacité de montrer, d’apprendre.

« C’est vrai que l’homme descend du singe ? »

En prenant l’exemple de la lignée humaine, on pourra aborder dans le débat les concepts d’ancêtre et de parenté, de transmission des caractères par la reproduction sexuée, de transformation des espèces : l’homme moderne a des ancêtres qui n’étaient pas très différents de nous mais … s’il pouvait voyager dans le temps, un homme moderne ne pourrait pas avoir un bébé avec Lucy l’australopithèque. Le concept d’espèce est précisé : c’est l’ensemble des
individus qui peuvent se reproduire ensemble. L’homme ne descend pas du singe, mais a un ancêtre commun avec les singes actuels, le chimpanzé étant l’animal le plus proche de notre espèce.