Publié : 13 juin 2015

Déroulement des cérémonies des 9 et 10 mai

Le samedi 9 mai, les cérémonies nationales

Après une dernière répétition de chants, nous avons commencé la visite du camp de Mauthausen en deux groupes. La visite, entrecoupée de lectures aux endroits stratégiques fut extrêmement touchante. Après en avoir tant entendu parler, nous avons enfin pu mettre des images sur toutes ces atrocités commises. A la suite d’un pique-nique très rapide, nous avons répété la déambulation qui allait se dérouler en tout début de soirée en compagnie de deux autres établissements français : le collège de Labassée et le lycée de Barentin. Enfin vient le temps de la vraie déambulation( spectacle mêlant chants, danses, lectures, déplacements aux différents monuments nationaux) devant un public très ému de notre prestation. Le soir nous avons répété les deux chants (le chant des marais et le chant des partisans) que l’on allait chanter le lendemain en compagnie des choristes italiens et autrichiens expérimentés et dirigés par un excellent chef d’orchestre, M. Baumgartner.

Le dimanche 10 mai, les cérémonies internationales

Nous sommes retournés au camp de Mauthausen pour les célébrations internationales aux monuments français et tchèques. Nous y avons retrouvé le collège de Labassée, le lycée de Barentin ainsi qu’un petit groupe des correspondants tchèques qui allaient nous accueillir. Au monument français, après un dépôt de gerbe effectué par des élèves du collège et une minute de silence, tout le monde a entonné la Marseillaise. Ce fut un bon moment de partage et d’émotions. Enfin les quelques discours des personnalités présentes terminés, nous nous sommes dirigés vers le monument tchèque où avaient lieu leur cérémonie nationale. Nous n’avons pas assisté à la célébration entière car nous devions nous rendre à l’endroit où nous allions chanter un peu plus tard dans la matinée.
Les cérémonies internationales ont débuté : ce fut alors le début d’une longue attente mêlée au stress de devoir chanter devant 20 mille personnes et en direct à la télévision autrichienne. Notre tour de chanter arriva enfin et, extrêmement sérieux, nous avons entonné le chant des partisans pour l’arrivée de la grande délégation française. Nos professeur étaient très fiers de nous, et nous sommes ensuite retournés à nos places pour attendre le chant de marais qui allait clôturer les cérémonies internationales du 70eme anniversaire de la libération du camp de Mauthausen. Au moment de chanter avec la chorale professionnelle, nous sommes à nouveau montés sur scène et avons chanté avec les choristes le couplet en français et le dernier refrain.

Loïze et Léna.