Vous êtes ici : Accueil > Matières > SVT > Evolution > Dinosaures et mammifères
Publié : 6 septembre 2015

Dinosaures et mammifères

Portrait-robot de l’ancêtre des placentaires

Le plus vieil ancêtre des placentaires n’a pas encore été découvert, mais l’importance des données récoltées durant l’étude permet d’en dresser un portrait-robot. Il devait ainsi être insectivore, arboricole, couvert de fourrure (y compris sur sa longue queue), ne mettre au monde qu’un seul jeune à la fois et peser entre 6 et 235 g. En comparaison, il ressemblerait à une petite musaraigne ou à un rat de taille moyenne. Son cerveau était complexe et possédait un lobe volumineux lui permettant d’interpréter au mieux les odeurs. Les hémisphères gauche et droit étaient en plus reliés par le corps calleux.

La disparition des dinosaures a été suivie, selon Maureen O’Leary, par un véritable Big Bang de la biodiversité des placentaires, puisque les dix principaux sous-groupes sont apparus en moins de 200.000 ans. Ces animaux ont très certainement cherché à tirer profit des nombreuses niches écologiques laissées vacantes par les reptiles.

Une autre surprise se cache parmi les résultats de l’étude. Il est depuis longtemps admis que les ancêtres des éléphants, de l’oryctérope ou encore des siréniens, c’est-à-dire des afrothériens, étaient originaires d’Afrique. Or, les nouvelles données les placeraient plutôt en Amérique du Sud. Il reste maintenant à déterminer comment ces animaux ont traversé l’Atlantique sud. En effet, au Paléocène, après la crise d’extinction du Crétacé, l’Amérique du Sud et l’Afrique étaient déjà séparées par des milliers de kilomètres.