Vous êtes ici : Accueil > E3D (Établissement Du Développement Durable) > Solidarité > Semaine de la solidarité internationale 2015
Publié : 20 novembre 2015
Format PDF {id_article}

Semaine de la solidarité internationale 2015

Jeudi 19 novembre, dans le cadre de la semaine de la solidarité internationale organisée par le PILES( pôle des initiatives locales pour une économie solidaire), toutes les classes de 4èmes du collège ont pu échanger avec 5 intervenants : M. Benoist Jacques, éleveur de porcs à Honguemare, Mme Guigniez, responsable du comité de jumelage de l’association Normandie-Roumanie de St Pierre les Elbeuf avec une région de Roumanie proche de la frontière Moldave, le secrétaire de cette association M. Levigneron, Marianne Blin, présidente de PILES et Marie-Noëlle Ollivier, de Loisirs Pluriel.à propos des effets de la mondialisation sur l’élevage de porcs dans l’Union européenne.
Après avoir visionné un film documentaire intitulé : Roumanie, éleveurs porcins à terre de Marie-Pierre Camus (2013), dans le cadre du festival du film Alimenterre, qui montre l’accaparement des fermes par une grande firme multinationale américaine, après l’adhésion à l’Union européenne, les élèves ont pu poser leurs questions :
- sur le métier d’éleveur,
- les normes et réglementations qui ne sont pas bien respectées en Roumanie, davantage en France sur les rejets environnementaux liés aux épandages de déjections (quantité d’azote à l’ha à respecter et plans d’épandage obligatoire dans chaque exploitation)
- au bien être animal ( les porcs ont des chaînes ou des ballons pour jouer dans leur box !).
Ils ont découvert que les porcelets étaient conçus par insémination artificielle. Ils ont compris la différence entre les porcs élevés sur paille et sur caillebotis.A la question : que peut-on faire ? Les élèves ont compris que les consommateurs doivent être vigilants et lire les étiquettes : seuls des labels comme VPF nous garantissent que le jambon ou saucisson vendu dans la grande distribution a été produit dans le respect des normes sociales, environnementales et sanitaires. L’idéal est de s’approvisionner en circuit court auprès d’un éleveur de la région, ce qui lui permettra de continuer à vivre de son travail donc de faire preuve de solidarité. On rejoint les thématiques du développement durable et des repas écoresponsables qui ont lieu à chaque période scolaire à la cantine du collège.
Nous espérons que ces échanges donneront lieu à des discussions en famille car les élèves affirment avoir appris des choses sur cette filière économique.
Madame Lesage.

Portfolio automatique :