Vous êtes ici : Accueil > E3D (Établissement Du Développement Durable) > Projet GOLF Jumièges PNRBSN > La découverte du golf du jeudi 26 novembre 2016 > Article Delauney Alexandre, Lemaignant Maureen, Rousseau Andréa, Soulard (...)
Publié : 31 janvier 2016

Article Delauney Alexandre, Lemaignant Maureen, Rousseau Andréa, Soulard Steven.

  • Le PNRBSN a acquis récemment le golf de Jumièges. Celui ci prétend au label écocert.
    Pour répondre aux conditions de label le golf :
    - a investi dans des poubelles de tri ,
    - fait attention à leur consommation d’eau pour les arrosages, ils consomment un peu plus seulement en cas de sécheresse ,
    - ils réalisent eux même leur fongicide pour ne pas abîmer la faune et la flore,
    - ils tondent le gazon tous les jours mais laissent des endroits en friche.
  • Nous avons passé l’après midi avec madame Soulas Aline, c’est une animatrice du parc naturel régional où nous avons étudié en premier la mare. Le maintient de ce milieu permet d’avoir un obstacle supplémentaire pour le golfeur et de préserver la reproduction des espèces aquatiques comme les grenouilles ou les libellules. La mare est un milieu qui sert de support aux chaînes alimentaires de plusieurs espèces.
  • Ensuite nous avons visité la forêt où nous avons pu voir plusieurs sortes d’arbres comme le chêne par exemple. On a remarqué aussi la présence de petits animaux inféodés aux bois comme le cloporte ou des larves de mouches dans des glands.
  • Enfin nous avons continué notre visite sur les terrains et les hautes herbes du golf, où l’on a pu observé les tontes des terrains, leurs superficies, des animaux sauvages et des traces d’animaux.
  • Le golf est un sport que l’on croit facile mais en réalité un sport complexe car frapper dans la balle n’est pas si évident. Il faut la frapper avec un minimum de puissance et un maximum de précision afin de réaliser le moins de coup possible pour atteindre le trou. on qualifie le golf souvent comme un sport de personnes âgées et de riches , ce qui n’est pas le cas car il peut s’ouvrir à beaucoup plus de gens.
  • En début de matinée nous avons rencontré le directeur du golf qui nous a expliqué que la structure comprenait 11 employés :
    - 1 moniteur,
    - 3 jardiniers à l’année
    - 2 jardiniers saisonniers (été)
    - 1 personne à l’accueil
    - 1 directeur
    - 3 hôtesses.
    La gestion d’un golf est très difficile car il faut par exemple gérer les animaux sauvages et invasifs (sangliers, lapins) et l’entretien au quotidien des terrains dont le green qui doit être tondu tous les jours.

Portfolio automatique :