Vous êtes ici : Accueil > E3D (Établissement Du Développement Durable) > Découverte du parc naturel régional des boucles de la Seine Normande. > Les allemands découvrent le parc naturel régional des boucles de la Seine (...)
Publié : 12 novembre 2016

Les allemands découvrent le parc naturel régional des boucles de la Seine Normande.

Le lundi 7 novembre 2017, les élèves allemands accompagnés de leur correspondant français sont allés à la découverte des richesses patrimoniales du PNRBSN.
Les élèves français de troisième avaient déjà eu une formation en quatrième relative à la découverte d’un parc naturel régional. Cette journée leur a permis de compléter leurs connaissances.

Petit déjeuner à la française.
Après un copieux petit déjeuner au collège et une explication de notre table de tri du restaurant scolaire, les élèves se sont dirigés vers le bus.

Premier arrêt : le panorama de Heurteauville
Une lecture de paysage animée par le service éducatif du PNRBSN a permis de décrire et de comprendre rapidement la notion de Parc Naturel REGIONAL (voir activité jointe).
Situé entre Rouen et Le Havre, le territoire du PNRBSN s’étend sur 80 000 hectares et concerne 72 communes , les objectifs d’un PNR sont régis par une charte qui permet d’une part la préservation du patrimoine naturel (marais, forêts, falaises...), culturel (route des chaumières, route des fruits....) et historique (dont l’abbaye de Jumièges observée depuis ce panorama) et un développement durable (environnemental , économique et solidaire) des acteurs et des habitants du parc d’autre part.

JPEG - 4.3 Mo
traversée de la forêt de Bretonne vers le panorama
JPEG - 4.3 Mo
Echanges sur le panorama
JPEG - 4.3 Mo
En arrière plan l’abbaye de jumièges.

Deuxième arrêt : MuséOseine.
Accueillis par deux guides, les élèves ont été conviés à écouter les explications de l’identité de la Seine véritable colonne vertébrale du Parc des Boucles de la Seine et de son évolution géomorphologique.
Les élèves ont pu entre autres se repérer sur une immense carte satellite murale.
Puis les équipes franco allemandes se sont séparées en 2 pour des raisons d’effectif assez important.
Les allemands ont suivi l’atelier« Les métiers d’hier et d’aujourd’hui  » où à travers les collections du musée, ils ont découvert les métiers d’hier et
d’aujourd’hui en relation avec le fleuve (marins, pilotes, chapelier...) dont la confection du fameux chapeau "le caux de bec". Ils se sont ensuite glisser dans la peau d’un travailleur du passé en écrivant, à leur proche, une carte postale expliquant leur métier.

JPEG - 4.2 Mo
Musée Maritime
JPEG - 2.4 Mo
Rédaction d’une carte postale

Les français quand à eux ont suivi l’atelier« Lire, comprendre et peindre le paysage de la Seine  ». Après une observation et une description du
paysage des bords de Seine à bord d’une gribane de Seine, la visite a pris
la tournure d’une immersion dans la peau d’un peintre.
Réinvestissant la technique pour croquer un paysage vu précédemment au panorama de Heurteauville, les élèves ont été invité à réaliser un chef-
d’œuvre à la manière des impressionnistes en s’interrogeant sur les
techniques à employer pour mettre en valeur leur vision du paysage.

JPEG - 4.1 Mo
JPEG - 4.2 Mo
JPEG - 4.1 Mo

Dernier arrêt : l’abbaye de Jumièges.
Découverte de l’abbaye de Jumièges vue le matin du panorama grâce à un rallye photo organisé par madame Mohring.
L’abbaye Saint-Pierre de Jumièges fut fondée par saint Philibert vers 654 .

JPEG - 4.2 Mo
Début du rallye
JPEG - 2.7 Mo
Voir en ligne : MuséOseine

Portfolio automatique :

Documents joints