Vous êtes ici : Accueil > Matières > SVT > Curiosité des élèves > métier d’éthologue
Publié : 21 février

métier d’éthologue

Blanche Garnier 4E Éthologue :

1. Définition :

L’éthologue étudie le comportement animal .Il se tourne vers l’éthologie qui permet que comprendre la base des comportements et des émotions .

2. Définition d’éthologie :

L’éthologie a pour objectif d’observer et étudier le comportement des espèces. Cette discipline scientifique s’intéresse aussi bien aux animaux domestiques qu’aux espèces sauvages, dans leur milieu naturel ou en captivité. Elle étudie l’organisation sociale, les techniques de chasse, la reproduction ou encore les jeux des animaux, ainsi que les excitations qui les déclenchent. Elle se situe au croisement entre la biologie, la psychologie, la sociologie et l’écologie comportementale.

3. Cursus :

Accessible depuis une Licence de Biologie des populations ou de Psychologie (sous certaines conditions ), le Master d’Éthologie, proposé en France à Rennes et à Paris XIII uniquement, constitue la voie royale. 
Il est aussi possible de valider un Bac +5 dans la discipline en suivant un parcours dans des masters où l’éthologie est couplée à d’autres disciplines comme les neurosciences ou l’écologie. S’il est possible de s’arrêter à ce stade et souhaiter être Ingénieur d’études, le parcours conseillé poursuit sa route encore quelques années.
Il faut en effet compléter par la suite un Doctorat sur 3 ans, dans un accord de recherche, pour préparer une déclaration. Et il est enfin recommandé de faire une ou deux années de post-doctorat, de préférence à l’étranger, pour pouvoir prétendre à des postes au sein du CNRS ou d’universités.L’éthologie est toutefois une échelle plutôt compétitive car il y a peu de créations de postes à l’heure actuelle, et la sélection s’effectue déjà pendant les études.(( A titre d’exemple, Catherine Blois-Heulin note quelques chiffres : à l’université de Rennes, 97 étudiants sont inscrits en M1 cette année, alors qu’ils sont seulement 23 (maximum !) à être acceptés en M2. Et puisque le M1 n’est pas diplômant, il est important d’être très dur à la tâche pour obtenir des résultats suffisants et prouver sa motivation )).

4. condition de travail :

L’éthologue peut exercer sa profession tant dans les laboratoires que dans les amphithéâtres. Ainsi, au cours de sa carrière, il sera amené à travailler au contact d’autres enseignants-chercheurs, de scientifiques, de soigneurs animaliers, etc.
Les possibilités d’évolution varient en fonction de l’employeur (CNRS, universités...) et du parcours professionnel.
Avantages : On est en plein air, en contact avec les animaux, dont on devient proche. Inconvénients : Observer longtemps, dans la pluie et le froid... Et les animaux ne sont pas toujours actifs !

5. Salaire :

Ils gagnent 1700 euros brut mois.

6. Qualité requise :

La curiosité ! Quand on est chercheur, il faut être curieux, ce n’est pas un vilain défaut et c’est au contraire capital. De la même façon, un éthologue doit être patient pour pouvoir travailler avec les animaux, car ceux-ci ne sont pas toujours émotifs à aller dans la direction qui leur est indiqué.