Publié : 15 mai
Format PDF {id_article}

La cuisine sauvage dans le Marais de la Risle

Le mardi 14 mai , les élèves du concours met la Normandie dans ton assiette , ont rencontré Marie Menard-Duval animatrice nature de l’association pissenlit et compagnie.

Nous avons débuté par son parcours avenir, en effet, passionnée des plantes sauvages depuis son enfance, Marie anime des balades découverte des plantes sauvages et des ateliers de cuisine sauvage depuis 11 ans.
Elle est notamment diplômée de deux BTS en Gestion Protection de l’Environnement, option Gestion des Espaces Naturels et Animation Nature et diplômée en Phytothérapie, aromathérapie familiale de l’école Lyonnaise de plantes médicinales.

Nous avons enchaîné sur la présentation d’un ENS : espace naturel sensible du marais de la Risle avec une lecture de paysage :
- étude d’une monoculture : la peupleraie
- étude et intérêt des prairies humides
- étude et intérêt des arbres têtard
- gestion d’un marais avec des espèces rustiques
- ressources naturelles d’un marais pour la confection d’une chaumière
Théana élève en 5ème A a d’ailleurs croqué ce paysage :

croquis du marais de la Risle

Nous avons suivi Marie qui nous a emmené à la découverte des plantes sauvages comestibles de cet espace naturel sensible d’une manière peu ordinaire : nous nous sommes servi de nos 5 sens :
- le toucher pour la consoude
- l’odorat pour le lierre terrestre
- la vue pour le sureau noir et l’odorat
- l’ouïe pour la description des bienfaits et l’identification de l’ortie
- le goût pour berce au bon goût de carotte.
Aux abords des chemins du sentier de l’anguille les vertus médicinales et culinaires de ces plantes communes nous ont été dévoilées.

Puis en cuisine nous avons appris à les préparer de façon à confectionner des plats originaux, bio, végétariens, et nutritifs aux saveurs très natures.
Pour la plupart des élèves couper des légumes, laver des planter , bref cuisiner était une première.

Une dégustation pour le goûter de manière convivial avec l’école de proximité que nous avons invité avec présentation des plats par chaque groupe d’élève.

Nous avons profité du beau temps et des piques niques pour réaliser une empreinte carbone de la classe à partir de leurs restes et leurs déchets de leur sacs à dos. Le bilan s’avère lourd, les élèves se sont engagés chez eux à recycler les bons plastiques dans la poubelle jaune pour le diminuer.

rencontre et partage avec l’école de Saint Sulpice de Grimbouville

Portfolio automatique :

Documents joints