Publié : 1er décembre 2008

L’antisémitisme en Italie au Moyen Âge

En Italie, les Juifs dépendent soit des papes, soit des princes soit des républiques marchandes.
La condition des Juifs est relativement bonne en Italie au moyen-âge et l’Italie a accueilli des réfugiés.
Les principales communautés juives sont situées à Rome, à Naples et en Sicile.
L’antisémitisme se manifeste :

1 : En 932, un décret de conversion obligatoire des Juifs dans l’Empire Byzantin oblige les juifs à fuir vers la Khazarie et la Russie ukrainienne. L’Italie qui est touchée par l’antisémitisme, ce n’est que le début. L’empereur Romain I Lécapène procède à des autodafés (= brûler des livres) de manuscrits hébraïques.

2 : En 1071, en Italie du nord, la conquête normande fait passer des communautés juives de la domination byzantine à la domination normande.

3 : En 1350, c’est le début des communautés juives Ashkénazes* qui viennent s’installer en Italie du nord car ils ont été rejetés de leur pays. *Ashkénaze = communautés juives qui viennent de l’ Europe de l’est.

4 : En 1418, Martin V , pape en Italie, s’oppose aux campagnes des franciscains contre les juifs et annule une bulle antijuive précédente.

5 : En 1516, à Venise il y a la création du premier quartier juif nommé ghetto (=quartier destiné à empêcher la proximité entre juifs et chrétiens)

réalisé par Laura , Audrey et Fanny.
Sources : http//www.histoiredesjuifs.com