Publié : 6 novembre 2008

Le royaume Khazar au Moyen-Âge

L’empire Khazar a existé de 650 à 1237. Les Khazars sont des Turcs originaires d’Asie centrale (mer noire), Balandjar était leur première capitale. A une époque où les juifs étaient persécutés dans toute l’Europe chrétienne, le royaume des Khazars était un lieu d’espoir pour les juifs. Selon les sources, le roi Boulan a adopté le judaïsme en 641, 728 ou 838...Au début du 10eme siècle, les Khazars écrivaient l’hébreu et parlaient l’araméen. Ils acceptaient l’islam et le christianisme et apprirent l’hébreu.
Ce pays indépendant comprenait la Russie du sud, le nord du Caucase, l’Ukraine orientale, la Crimée, le Kazakhstan occidental et le nord de l’Ouzbékistan. En 720, ils déplacent leur capitale à Samandar.
En 750 la capitale fut transférée à Atil, sur les bords de la Volga.

La grande ville de Kiev fut fondée par les Khazars. Une communauté de juifs khazars vivaient à Kiev. Les autres communautés juives sont situées à Kerch, Soudak, Chufut-kale, Sarkel et les gouverneurs locaux de ces villes étaient généralement des juifs. D’anciennes communautés juives existaient en Crimée. Les communautés juives de Crimée furent ensuite supplantées par des réfugiés juifs qui fuyaient une rébellion en Perse et les persécutions des empereurs byzantins … Les juifs vinrent en Khazarie de pays comme l’Ouzbékistan, l’Arménie, la Hongrie, la Syrie, la Turquie et l’Iraq.
Adopter le judaïsme fut peut-être un symbole d’indépendance pour la Khazarie qui a réussi à maintenir un équilibre entre le nord du Califat musulman et l’empire chrétien de Byzance.
Les plus importants documents juifs khazars de l’époque médiévale sont en hébreu. Le professeur ukrainien Pristak estime qu’il devait y avoir 30000 juifs khazars au 10eme siècle. En 2002, on a découvert une pièce de monnaie juive de Khazarie.
Le royaume a disparu avec l’invasion tatare de 1237.

carte de Khazarie

Rédigé par Julien, Nicolas et Victor.
Source : http://www.khazaria.com/francais/histoire-khazars.html

Portfolio automatique :