Par : M Vastel
Publié : 8 janvier 2009

Napoléon et les juifs

NAPOLÉON ET LES JUIFS

Napoléon a convoqué une assemblée de notables juifs de France et de tous les territoires de l’empire. A l’ouverture de la séance, les Juifs présents reçoivent un message de l’empereur : « Mon souhait est de faire des Juifs de France des citoyens utiles, de concilier leurs croyances avec leur devoir de Français et d’éloigner les reproches qu’on a pu leur faire. Je veux que tous les hommes qui vivent en France soient égaux et bénéficient de l’ensemble de nos lois. ». Napoléon leur posera différentes questions comme : peut-on encourager les mariages judéo-chrétiens ?

En février1807
Afin de favoriser l’intégration des Juifs à l’empire, Napoléon avait pensé ressusciter le « grand Sanhédrin », qui servait de Cour suprême au peuple juif dans les dernières décennies du deuxième Temple.

En mars 1807
Pour remercier Napoléon de la création du Grand Sanhédrin et du prestige qui retombe sur les Juifs, une prière est récitée pour l’empereur : « Béni soit à jamais le Seigneur Dieu d’Israël, qui a placé sur le trône de France, un prince selon son cœur. Dieu a vu l’abaissement des descendants de l’antique Jacob et a choisi Napoléon le Grand pour être l’instrument de sa miséricorde. À l’ombre de son nom, la sécurité est rentrée dans nos cœurs et nous pouvons désormais bâtir, ensemencer, moissonner, cultiver les sciences humaines, appartenir à la grande famille de l’État, le servir et nous glorifier de ses nobles destinées. ».

En avril 1807
L’assemblée des Juifs convoquée par Napoléon lui remet ses réponses, qui montrent clairement le patriotisme du judaïsme français, tout en ne renonçant pas aux principes du judaïsme où la préférence va clairement vers des mariages endogames. Dans leurs réponses, les Juifs mentionnent notamment qu’ils ont le devoir de défendre la France « jusqu’à la mort ».

En mars 1808
Émission des règlements du consistoire et de décrets concernant l’organisation de la communauté juive. Ces règlements restreignent les droits des Juifs et resteront connus sous le nom de « décrets infâmes ». Pour intégrer les Juifs à la France, Napoléon veut employer la manière forte : conscription obligatoire (les Juifs ne peuvent pas, comme les Chrétiens, se faire remplacer à l’armée), encouragement des mariages mixtes, suspension pour dix ans des dettes contractées à l’égard des Juifs (pour les éloigner de l’usure), interdiction de séjourner dans certaines régions, sauf pour devenir agriculteur. Napoléon institue le consistoire, qui organise la vie juive et les synagogues en circonscriptions régionales, chapeautées par un consistoire central responsable devant l’empereur. Contrairement aux cultes catholiques et protestants, les rabbins ne sont pas fonctionnaires d’Etat et sont payés par les prélèvements sur les communautés.

En 1811
Sous l’influence de Napoléon, le Portugal accorde aux Juifs une liberté totale.

http://www.histoiredesjuifs.com/images/1806%20Napoleon.png

http://images.google.fr/imgres?imgurl=http://carte9.dromadaire.com/
dromacartes/3105g.jpg&imgrefurl=http://www.dromadaire.com/descr/
3105.shtml&usg=__i2gUvo2mQ5BDEQ94dgREf52CKLM=&h=285&w=300
&sz=15&hl=fr&start=9&tbnid=LXt0GN_T-V5-7M :&tbnh=110&tbnw=116
&prev=/images%3Fq%3Djuifs%2Betoiles%26gbv%3D2%26hl%3Dfr%26
safe%3Dvss