Publié : 21 mars 2010

Les juifs allemands pendant la première guerre mondiale

Les juifs allemands pendant la première guerre mondiale

En Allemagne, dix mille juifs sont volontaires dès 1914 pour s’intégrer dans l’armée allemande, et en tout plus de cent mille juifs ont combattu, douze mille périrent au champ d’honneur, dix neuf mille sont promus officiers mais aucun ne devient général contrairement en Autriche-Hongrie où trente mille reçoivent des décorations.

Après la Guerre, les anciens combattant juifs se regroupent dans le "Reichsbund Jüdischer Frontsoldaten" présidé par Léo Loaenstein. A partir de 1915, l’antisémitisme grandit de nouveaux parmi les officiers. Les soldats juifs sont humiliés et traités de lâches. Lorsqu’il devient évident que la guerre va durer, une rumeur se répand que la faute revient aux marchands d’armes juifs qui n’ont pas gagné assez d’argent à leur goût. Les juifs passent aussi pour des planqués qui obtiennent des postes à l’arrière. Quand la guerre tourne à la catastrophe, l’extrême droite allemande met en accusation les prédominances juives dans l’économie et la politique comme explication de la défaite.

Word - 10.5 ko